Les signes inhabituels d’AVC chez les femmes

L’accident vasculaire cérébral, ou AVC, est un accident neurologique qui peut être mortel ou encore handicapant si une victime en survit. Il surgit généralement lorsque le cerveau est privé d’oxygène pour une durée plus ou moins longue. Cette privation est généralement due à une interruption du flux sanguin vers le cerveau à cause d’un caillot, ou encore d’une rupture totale d’un vaisseau sanguin cérébral. Ce fléau ne touche pas que les hommes, les femmes en sont aussi victimes. Voici les signes inhabituels d’un AVC chez la gent féminine.

L’Accident vasculaire cérébral est une urgence médicale qui touche les personnes de tout sexe et de tout âge. C’est selon l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale la 1ère cause de mortalité pour les femmes dans le territoire français. Il est donc impératif pour la gent féminine d’être extrêmement vigilante face à ce fléau.

Des facteurs de risque exclusifs aux femmes

Il faut tout d’abord savoir qu’il existe des facteurs qui augmentent considérablement le risque d’un arrêt vasculaire cérébral. Ce sont les usuels coupables lorsqu’on parle d’un trouble de la circulation sanguine et qui touchent les deux sexes, il est toutefois toujours utile de les rappeler, les voici :

– L’obésité

– Le diabète

– Mauvais cholestérol

– Tabagisme

– Alcool

– Hypertension

Il est généralement conseillé de commencer à pratiquer une activité physique et de repenser son régime alimentaire pour qu’il soit sain et varié.

Il existe cependant certains facteurs de risque qui sont exclusifs à la gent féminine, c’est ce qui fait que les femmes sont particulièrement exposées au risque d’AVC, les voici :

– Des chercheurs ont noté que de plus en plus de femmes enceintes sont victimes d’un AVC comme le montrerait cette étude parue dans la revue médicale Clinical Obstetrics and Gynecology.

– Cette deuxième étude démontrerait que la prise de contraceptifs oraux combinés pourraient augmenter le risque d’AVC et d’infarctus par 1,6. L’étude aurait spécifiquement mis en cause le taux d’œstrogène élevé contenu dans ce genre de pilules.

– L’hormonothérapie aurait une incidence sur l’augmentation du risque d’AVC d’environ tiers, tel que le précise cette étude. Et même s’il demeure rare, ce risque n’en demeure pas moins négligeable. Toutefois, l’hormonothérapiepeut ne pas être associée à un risque accru d’AVC  si le traitement est administré peu de temps après le début de la ménopause.

Les signes d’un AVC

Au-delà des facteurs de risque qu’il faut impérativement éviter, l’accident vasculaire cérébral n’est pas un trouble qui arrive soudainement contrairement aux idées reçues. C’est au contraire un mal qui se développe petit à petit dont les signes sont malheureusement ignorés la plupart du temps. Il est donc impératif de savoir les reconnaître afin de réagir adéquatement en consultant un médecin qui pourra éventuellement vous éviter un handicap grave,voire même la mort. Voici les signes les plus communs qui arrivent avant un AVC :

Paralysie faciale

Il n’est pas rare que l’un des signes d’un AVC soit une déformation du visage de la victime. Lorsque celle-ci essaie de sourire, son visage devient asymétrique. C’est un symptôme majeur de l’AVC et doit immédiatement vous alerter.

Maux de tête intense

Les maux de tête sont des symptômes courants dans bien de maladies, néanmoins ceux causés par un éventuel AVC sont d’une intensité particulière et inouïe. Consultez un médecin dans les brefs délais si vous êtes victimes d’une telle migraine

Trouble de la parole

Lorsqu’une personne n’arrive plus à parler et commence à prononcer du charabia, cela doit être considéré comme un signe majeur d’AVC. De plus, la personne a généralement du mal à comprendre ce qu’on lui dit.

Paralysie partielle

Lors d’un AVC, l’hémisphère droit ou gauche du cerveau se retrouve privé d’oxygène. Cela peut provoquer la paralysie respective du côté gauche ou droit du corps. Cette paralysie est elle aussi un signe qui devrait vous alerter quant à un AVC imminent.

Trouble de la vision

Si vous avez des troubles de la vision, plus spécifiquement si la moitié de votre champ de vision se retrouve flou ou noirci, ou que vous commencez à voir double, vous devez immédiatement consulter un médecin

Si vous manifestez un ou plusieurs des signes cité ci-dessus, il vous faudra appeler le SAMU (15) immédiatement afin d’être pris en charge au plus vite.

Laisser un commentaire