La gastro-entérite est officiellement de retour : voici comment l’éviter

A l’approche de Noël, l’atmosphère est aux réjouissances.  Pourtant, l’hiver est également la saison phare des virus et autres épidémies. Le réseau de surveillance sanitaire Sentinelles, a d’ailleurs récemment annoncé que la gastro-entérite était de retour dans plusieurs régions du pays. A en croire leurs chiffres, la semaine du 9 au 15 décembre a connu une hausse du nombre de personnes atteintes, avec une moyenne de 196 cas recensés sur 100 000 habitants. BFMTV et RTL ont fait le point sur cette maladie toujours fidèle au poste en période des fêtes.

En France, c’est au mois d’octobre que la gastro-entérite a commencé à pointer le bout de son nez, avant de se transformer progressivement en véritable épidémie. Selon le dernier bulletin épidémiologique en date de Sentinelles, un réseau qui surveille les maladies les plus contagieuses, trois régions sont particulièrement touchées. Il s’agit, comme le rappelle RTL, du Pays de la Loire, avec 282 cas, de la Bourgogne Franche-Comté qui recense 244 cas et enfin du Grand Est qui compte 224 malades sur 100 000 habitants. Sentinelles a ainsi publié une carte marquant en rouge les trois régions de l’Hexagone les plus touchées par des cas de gastro-entérite.

Une épidémie sans grande gravité

Si la gastro-entérite n’épargne aucune tranche d’âge, elle serait tout de même, selon nos confrères de Francebleu, en hausse chez les enfants de 0 à 14 ans et chez les 15-29 ans. Toutefois, bien que l’activité des diarrhées aiguës soit en augmentation dans le territoire, il faut savoir qu’elle reste moins importante que les saisons précédentes. Le taux d’hospitalisation ne dépassant pas 0,4 % des cas selon les médecins.

Focus sur une maladie ultra contagieuse

Provoquée par différents virus, bactéries et micro-organismes, la gastro-entérite se transmet facilement et principalement par les mains, l’eau et la nourriture contaminée. Si les signes et les symptômes de la maladie peuvent varier selon son origine, il est à noter que les gastro-entérites virales sont les plus courantes, représentant les deux tiers des cas.

Passeport santé indique que chez les adultes, c’est le novovirus, autrement appelé calicivirus, qui est accusé d’être le plus souvent la cause des épidémies de cette infection du système digestif. Le temps d’incubation dépend également du germe en cause, les symptômes se manifestant par des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales intenses et des diarrhées.

Généralement bégnines, les gastro-entérites, bien qu’elles surviennent brutalement, guérissent rapidement et spontanément en 24 à 48 heures.

Comment s’en prévenir ?

Dans un article, Michel Cymes, médecin et chroniqueur chez RTL, explique qu’il existe des moyens de se protéger des épidémies hivernales, notamment la gastro-entérite.

Premier réflexe anodin mais qui a toute son utilité : se laver les mains. Mais attention, pas n’importe comment ! Pour le chirurgien spécialisé dans l’orto rhino laryngologie, le nettoyage doit être « minutieux ». Inutile donc de se rincer uniquement « le bout des doigts ». Il ajoute qu’un bon lavage de mains c’est « 30 secondes, avec du savon et jusqu’aux poignets, sans oublier l’espace entre les doigts ». Auquel cas, les bactéries et virus peuvent se loger à ces endroits, profitant de l’aubaine pour « vous coller une bonne diarrhée », pour reprendre ses dires.

Deuxième habitude à prendre : rincer correctement les fruits et légumes. Cela s’applique principalement si vous les mangez crus. Qu’il s’agisse de fruits et légumes entiers ou ceux vendus en sachets, il est nécessaire – et beaucoup plus prudent- de les passer sous l’eau avant de les consommer. Pourquoi ne pas rajouter à l’eau de lavage, du bicarbonate de soude ou du vinaigre blanc afin de désinfecter fruits et légumes.

Autre disposition à prendre en cuisine : faire le plein de vaisselle. Pour se protéger des virus, mieux vaut sortir tous vos ustensiles ! Vous devez donc mettre vos contenants à laver après chaque utilisation. Autrement dit, si vous utilisez une assiette pour y poser de la viande, vous ne la réutilisez pas. Si vous découpez de la volaille avec un couteau, vous le mettez immédiatement au lave-vaisselle. Pareil pour tout ce que vous utilisez en cuisine.

Enfin, des précautions sont également à prendre dans la salle de bain. Il est selon le médecin indispensable de ne pas partager ses effets personnels. Votre serviette de bain ne doit en aucun cas être partagée par les autres membres de la famille et votre brosse à dent doit être placée dans un endroit protégé et recouverte pour éviter la prolifération des bactéries.

Laisser un commentaire