La fibromyalgie nous rend fatigués et donne des douleurs articulaires : 8 symptômes à détecter

Encore peu connue dans l’Hexagone, la fibromyalgie toucherait 2 à 5 % de la population française, principalement des femmes d’âge moyen. Reconnue par l’OMS en 1992, elle demeure néanmoins difficile à traiter en raison de ses symptômes aussi vagues que nombreux. En effet, la fibromyalgie est une maladie chronique qui se caractérise par des douleurs diffuses pouvant se manifester au niveau des intestins, de la tête et même des articulations. Selon l’Association française de rhumatologie, elle serait notamment capable d’aggraver la polyarthrite rhumatoïde.

Diagnostiquer la maladie n’est pas chose facile. A ce jour, les experts s’appuient sur des critères précédemment établis par The American College of Rheumatology, comme l’explique le professeur Françoise Laroche au Figaro. Les symptômes doivent donc être généralisés, présents depuis au moins 3 mois et toucher 11 des 18 zones identifiées comme sensibles par l’établissement américain.

Fibromyalgie: les symptômes à connaître

Très handicapante, la fibromyalgie entraîne des répercussions extrêmement variées, affectant le physique mais aussi le mental de celles et ceux qui en sont atteints. Selon NHS UK, voici ses symptômes les plus importants:

Une douleur diffuse

Les douleurs vagues et diffuses font partie des symptômes les plus communs de la fibromyalgie. Bien qu’elle touche le corps tout entier, elle peut aussi être localisée au niveau de la nuque et du dos. La gêne ressentie sera généralement similaire à une sensation de brûlure, une douleur lancinante ou encore une sensibilité extrême dans certaines zones.

Une hyperalgésie ou une allodynie

L’hyperalgésie ou l’allodynie sont des formes de douleur caractéristiques de la fibromyalgie. La première représente une sensibilité accrue à un stimulus nociceptif, comme par exemple lorsque vous cognez votre orteil à un coin de table et que la douleur dure plus longtemps que la norme. La seconde en revanche, est une douleur déclenchée suite à un stimulus initialement indolore. Le moindre contact peut alors devenir douloureux.

Une raideur dans les membres

La raideur peut entraîner des spasmes musculaires, notamment lorsque vous passez beaucoup de temps dans une seule et même position. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’un des conseils les plus communs en phase de traitement reste l’activité physique adaptée, celle-ci étant nécessaire pour améliorer l’état général. 

Un sommeil perturbé

En dépit d’heures suffisantes de sommeil, les personnes souffrant de fibromyalgie se réveillent souvent très fatiguées. Cela serait dû à une altération du sommeil profond qui les renvoie à un état de veille, les empêchant de dormir.

Un dérèglement neurocognitif

Egalement connu sous le nom de brouillard cérébral, le dérèglement neurocognitif affecte la mémoire, la concentration, la fluidité verbale ou encore la vitesse de performance. Il n’est pas à confondre avec la démence ou la maladie d’Alzheimer. Les facultés d’apprentissage restant normales, et devenant seulement plus lentes.

Des migraines

Si les migraines s’avèrent persistantes sans autre raison médicale plausible, celles-ci pourraient être un symptôme de fibromyalgie. Selon NHS UK, les céphalées apparaissent généralement si la personne souffre de raideur et de douleurs au niveau du cou et des épaules.

La fatigue

La fatigue chronique fait partie des symptômes récurrents de la fibromyalgie. Caractérisée par une faiblesse modérée pouvant aller jusqu’à un état d’épuisement, cette dernière peut se manifester de manière soudaine, ses effets étant similaires à ceux que l’on peut ressentir en cas de maladie grippale.

La dépression

Selon NHS UK, ce problème serait d’ordre hormonal, pouvant favoriser le développement de la dépression chez les individus atteints. Le Pr Laroche rejoint ce constat. Selon l’experte, un déficit en neurohormones et en sérotonine essentiellement, pourrait expliquer certains symptômes tels que le manque d’intérêt envers tout ce qui entoure la personne, accompagné par un sentiment d’abattement ou encore de désespoir.

Fibromyalgie : l’impact sur les articulations

Au-delà des douleurs musculaires qu’elle entraîne, la fibromyalgie est également responsable de douleurs articulaires chroniques. Celles-ci se manifestent généralement sous forme de rhumatismes et de douleurs affectant certains tissus mous. Selon le Manuel MSD, les raideurs et les douleurs dans les régions entourant les articulations font partie des zones susceptibles d’être les plus douloureuses, pouvant s’accentuer avec la tension, la fatigue ou une sollicitation excessive.

En outre, la fibromyalgie peut entraîner des rhumatismes généralisés. Ces douleurs diffuses pouvant affecter différentes parties du corps et en même temps. Cependant, ces dernières ne se produisent pas à l’intérieur des articulations mais à proximité, comme l’explique la Ligue suisse contre le rhumatisme.

Laisser un commentaire